KARAMAT Le monothéïsme pur

Forum pour mieux comprendre le tawhid
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les DEVIATIONS DE SAYID QOTB ET LES REFUTATIONS DES SAVANTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moderateur
Admin
avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Les DEVIATIONS DE SAYID QOTB ET LES REFUTATIONS DES SAVANTS   Mar 2 Mai - 19:06

L’ENSEMBLE DES ERREURS ET DES DEVIATIONS DE SAYID QOTB AVEC LES LIVRES, LES PAGES ET LES REFUTATIONS DES SAVANTS




Toutes les Louanges sont à Allah, et la prière et les bénédictions d’Allah sur Son Messager et sur sa famille et ses compagnons, et sur celui qui suit sa guidée.

Mon frère, Ô celui qui veut la voie de la Sounnah et qui veut être sauvé des innovations et des parties sectaires, ceux-ci sont certaines paroles qui te sont regroupées afin que tu sois éclairé et que tu sois clairvoyant dans ta religion et afin que tu te méfies pour ne pas tomber dans cette invasion des pensées pécheresses, dont sont remplis les livres de ceux qui sont connus sous le noms de penseurs islamiques tel que Sayid Qotb qui appartient aux groupes des frères musulmans [le Cheikh Ibnou Baz -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a fait, deux ans avant de mourir, une fatwa disant que les frères musulmans et le groupe tablighi font partie des 72 groupes égarés comme cela a été rapporté dans le hadith qui informe que la communauté se divisera, tiré de la cassette « charh al-mountaka ». Et Sayid Qotb, les grands savants de la communauté ont mis en garde contre lui tels que Cheikh Ibnou Baz -Qu'Allah lui fasse miséricorde- et Cheikh ’Outheymine -Qu'Allah lui fasse miséricorde- et Cheikh Salih Al-Fawzan -Qu'Allah le préserve-, réfère toi à la cassette dont le titre est « Aqwal al ‘oulama fi mou-alafate Sayid Qotb », maison d’enregistrement Minhadj as-sounnah dans le quartier assowaudi à Ryadh] et parmi les exemples prouvant ses innovations et ses divisions dans les dogmes :


A- L’interprétation des paroles d’Allah les qualifiant de musique, de chants et de anachide


Sayid Qotb a dit dans son livre « fi dhillal al-qouran » (25 ème édition 1417), dans son explication de la sourate An-Najm (6/3404) : « Cette sourate dans sa globalité, on dirait que c’est un poème musical élevé chanté, le chant circule dans la construction de ses mots, comme il circule dans la place de ces arrêts séparateurs, pesés et qui riment »

Et il a dit dans son interprétation de la sourate An-Naziy’ate (6/3811) : « il le conduit dans un fond musical » et il dit après cela : « le fond musical s’apaise »

Et il a dit sur la sourate Al-’Adiate (6/3957) : « et dans la forme musicale, il y a du grave et damdama et farqa’a ( mots dont le sens nous a echappés) »


Dans adh-dhillal, il a dit (5/3018) : « Dawoud -Bénédiction d'Allah sur lui-, le roi Prophète consacrait une partie de son temps dans la gestion des affaires du royaume et à juger entre les gens, et consacrait l’autre partie de son temps pour s’isoler et pour l’adoration et réciter ses chants en louanges à Allah dans le Mihrab (place exclusivement réservée à la salat). »

B- Il dit que le Coran est créé

Dans adh-dhillal (1/38), il a dit en parlant du Coran : « La question essentielle dans ce miracle, c’est la question même de toute la création d’Allah et c’est comme la création d’Allah dans toute chose et dans la création des gens. »

Et dans adh-dhillal (5/2719), après avoir parlé des lettres séparées : « mais ils ne sont pas en mesure d’en écrire comme ce Livre car c’est la création d’Allah et non celle de l’homme »

Et dans l’interprétation de sourate Sad (5/3006) : « et cette lettre « Sad », Allah jure par elle comme il jure par le Coran qui est un rappel et cette lettre c’est la création d’Allah car c’est Lui qui lui a donné existence, en lui donnant existence sous la forme d’une voix dans les gorges des gens. »

Cheikh ‘Abdoullah Ad-Douwayche -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit dans son livre « Al Mawouridou az-zoulal fi tanbi’i ‘ala akhta-i adh-dhilal » en réfutant ces paroles, page 180 : « en disant que cette lettre fait partie de la création d’Allah et qu’Il lui a donné existence, cette parole est celle des Djahmites et des Mou’tazilites qui disent que le Coran est créé et quant aux gens de la Sounnah, ils disent que le Coran est la parole d’Allah qu’Il a fait descendre et qui n’est pas créé. »

Et dans son livre adh-dhilal (4/2328) : « Le Coran est un phénomène de l’univers comme les cieux et la terre. »

C- Ses critiques du Prophète Moussa -Bénédiction d'Allah sur lui-

Il a dit dans son livre « at-tasswouyrou al-fany fil qour-ane (le dessin artistique dans le Coran) » page 200 : « Qu’on prenne Moussa -Bénédiction d'Allah sur lui-, c’est un exemple du leader impulsif et nerveux à la fois. »

Son éminence le Cheikh Abdel Aziz Ibn Baz -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit en commentant ces propos : « La moquerie sur les Prophètes est à elle seule une apostasie »

(tiré de la cassette « Aqwal al ‘oulama fi mou-alafate Sayid Qotb »)

D- Sa critique injurieuse des compagnons, qu’Allah les agrée

Il a dit dans son livre « al-’adala al-ijtima’iya (la justice sociale) » page 206 : « et nous penchons à considérer que le califat de ’Ali est une prolongation naturelle des califats des deux cheikh avant lui et que l’époque de ‘Othmane est un vide entre eux. » Qu’Allah nous en préserve

Il a dit dans « koutoub wa chakhssiyate » page 242 : « Mou’awiya et son ami ’Amr n’ont pas vaincu ’Ali car ils sont plus connaisseurs que lui de l’intérieur des âmes et plus expérimentés de l’attitude utile à avoir dans les circonstances appropriées, mais parce qu’ils utilisent sans contrainte toutes les armes alors que lui il est restreint par son comportement à choisir les moyens de combat. Et quand Mou’awiya et son ami vont utiliser le mensonge et la tromperie et la ruse et l’hypocrisie et le pot de vin, et acheter les personnes, ’Ali ne peut pas tomber à ce niveau très bas, il n’est pas alors étonnant qu’ils gagnent et qu’il perd, et c’est une perte plus noble que toutes les réussites. »

Cheikh Abdel Aziz Ibn Baz -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit en commentant ces paroles : « ce sont de très mauvaises paroles, ce sont là de très mauvaises paroles, insultes à Mou’awiya et insultes à ’Amrou Ibn Al-’As » et il a dit à propos de ce livre : « Il faut le déchirer »

(tiré de la cassette « Aqwal al ‘oulama fi mou-alafate Sayid Qotb », enregistrement minhadj assouna à Ryadh)

Son apostasie du compagnon Abou Soufiane, qu’Allah l’agrée, il a dit : « Abou Sofiane, c’est cet homme qui a fait endurer à l’Islam et aux musulmans ce dont est rempli les pages de l’histoire et qui ne s’est converti que quand la victoire de l’Islam a été établi, c’est donc l’Islam des lèvres et de la langue et non l’Islam du cœur, des sentiments et de la conscience, et l’Islam n’a pas atteint le cœur de cet homme. »

(référence : revue al mouslimoune, n° 3 année 1371)

E- Il croyait en l’unité de l’existence (wahdat al-woujoud)

Il a dit dans adh-dhilal, dans l’explication de la sourate « Al-Ikhlass » (6/4002) : « Il y a là l’unité de l’existence. Il n’y a d’autre véritable existence que la Sienne (celle d’Allah) et toute autre existence n’existe que par elle et ne tient sa réalité que de la véritable existence d’Allah. De là, résulte l’unicité de l’action et il n’y a pas en dehors de Lui quelqu’un qui fasse une chose ou qui agisse dans une chose dans cette existence et ceci est une croyance dans la conscience et c’est aussi l’explication de l’existence. »

Le Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine -Qu'Allah lui fasse miséricorde- en répondant à une question à propos de adh-dhilal dans la revue ad-daawa (n° 1591 datant du 09/01/1418), ceci était sa réponse : « J’ai lu son explication de sourate Al-Ikhlass et dans laquelle il a dit une parole grave qui n’est pas conforme à la croyance de Ahlou Sounnah wal Djamaa puisque son explication prouve qu’il croit en l’unité de l’existence (wahdat al-woujoud) et aussi, son explication de al-istiwa comme étant la domination et le contrôle. »

F- Son explication de al-istiwa par la domination


Il a dit dans l’explication de la sourate Ta-Ha (4/2328) dans le verset du Très-Haut :

الرَّحْمَنُ عَلَى الْعَرْشِ اسْتَوَى

-traduction relative et approchée-

« Le Tout Miséricordieux au dessus du trône s’est élevé »

il a dit : « et c’est Lui le Dominant sur tout l’univers

عَلَى الْعَرْشِ اسْتَوَى

-traduction relative et approchée-

« au dessus du trône s’est élevé »

et l’élévation au dessus du trône est une expression du summum du pouvoir et de la domination. »

Le Cheikh Abdel Aziz Ibn Baz -Qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit en commentant ces propos : « Il veut dire par là le rejet de al-istiwa connu qui est l’élévation au dessus du trône et ceci est faux, cela prouve qu’il est pauvre et perdu dans le tafssir. »

(tiré de la cassette « Aqwal al ‘oulama fi mou-alafate Sayid Qotb »)

A SUIVRE...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karamat.probb.fr
 
Les DEVIATIONS DE SAYID QOTB ET LES REFUTATIONS DES SAVANTS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» said qotb...
» Sainte Catherine de Sienne et commentaire du jour "Ce que tu as caché aux sages et aux savants,..."
» Le premier et le plus profond des savants : Adam
» « Ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits »
» QU’EST-CE QU’UNE FATWA ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARAMAT Le monothéïsme pur :: La bid'a-Les innovations,les sectes et les imams qui egarent.... :: Les danger de l'innovation-
Sauter vers: