KARAMAT Le monothéïsme pur

Forum pour mieux comprendre le tawhid
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ...l'envie...

Aller en bas 
AuteurMessage
oum_hind



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: ...l'envie...   Dim 30 Avr - 15:35

Assalamou 3Alaykoum wa rahmatouAlahi wa barakatouh

Al-Hassad(l’envie)



Muhammad Ibn Salih Al-'Uthaymîn dans son explication du ryad as salihin chapitre : LE MERITE DE LA SCIENCE





Selon Ibn Mas’ud, le prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - a dit :


« Al-Hassad (l’envie) n’est que dans deux cas : Un homme à qui Allah a donné une fortune qu’il s’empressa de dépenser dans le bien. Et un homme à qui Allah a donné la science. Il s’en sert pour juger entre les gens et pour la leur enseigner. ». Hadith n°1377 dans Riyâd As-Sâlihîn, chapitre du mérite de la science.


L’imam An-Nawawi a cité dans le chapitre du mérite de la science le hadith d’Ibn Mas’ud rapportant que le prophète a dit :


« Al-Hassad (l’envie) n’est permis que dans deux cas
».


Al-Hassad (l’envie) est parfois citée en signifiant l’envie interdite qui fait partie des grands péchés. C’est le fait de détester ce qu’Allah a accordé aux autres. Tu vois une personne qui a de l’argent alors tu la détestes et dis : comme j’aurais aimé qu’Allah ne lui accorde pas de bien. Si la personne a de la science, tu détestes cela et souhaiterais qu’Allah ne lui ait pas accordé cette science. De même s’il a des enfants pieux. Etc.…Cela fait partie des caractéristiques des Juifs. Allah dit sur eux :


« Envient-ils aux gens ce qu'Allah leur a donné de par Sa grâce? » s4 v54




« Nombre de gens du Livre aimeraient par jalousie de leur part, pouvoir vous rendre mécréants après que vous ayez cru. Et après que la vérité se soit manifestée à eux? » s2 v109


Quand à la deuxième catégorie de hassad : c’est la ghibta (l’envie, la réjouissance).
C’est à dire que tu te réjouis de ce qu’Allah a accordé à un autre comme argent, science, enfants ou rang…Les gens se réjouissent entre eux pour ce qu’Allah leur a accordé comme bienfaits.
La personne dit : machallah ! Allah a accordé telle chose à untel ! Et telle chose à un autre ! Mais il n’y a d’envie véritable que dans deux choses :

Premièrement : la science
Ce qui est voulu est la science profitable, désignée dans sa parole : « un homme à qui Allah a donné la science. Il s’en sert pour juger entre les gens et pour la leur enseigner. ». C’est cela la science.

Si Allah accorde à une personne de la science et qu’il juge avec elle entre les gens, qu’il soit juge ou pas, et qu’il juge aussi en lui-même et sur lui-même, et qu’il instruit les gens, alors c’est cela l’envie. Car la science est la chose la plus profitable.
Elle est plus profitable que l‘argent, que les œuvres pieuses pour la personne. Car s’il meurt et en a fait profiter les gens, elle va perdurer jusqu’au Jour de La Résurrection.
Toutes les fois où une personne va profiter de cette science, il en obtient la récompense. A mesure que tu la répands et l’enseigne, elle augmente. Parmi ce qu’il y a de plus efficace pour que la science s’affermisse et que s’ancre sa mémorisation est le fait de l'instruire aux autres. Car Allah aide Son Serviteur tant que Son serviteur aide son frère. Car si tu instruis les autres, Allah t’instruit. Et si tu instruis les autres alors cette science s’affermit en toi. Mais tu ne t’avances pour enseigner seulement si tu fais partie des gens aptes à cela, afin qu’Allah la rende bénéfique par ton intermédiaire. Et afin que tu n’échoues pas en face des gens. Car celui qui s’avance pour enseigner sans en être apte ne manque pas de faire partie d’une de ces deux catégories :

Soit il dit des choses fausses sans qu’il ne s’en rende compte. Soit il échoue, par exemple en étant incapable de répondre s’il est questionné. Donc plus tu répands cette science, plus elle augmente.

Et aussi, la science ne demande pas de fatigue, sauf pour son apprentissage. Elle n’a pas besoin par exemple de coffres comme pour l’argent, ni de comptables, ni de calculs. Le coffre de la science est ton coeur. Et ce coffre est avec toi où que tu sois. Tu ne crains donc pas qu’elle soit volée ou brûlée. Car elle est dans ton cœur.

Ce qui est important est que la science est la plus grande des faveurs qu’Allah ait accordées aux gens après l’Islam et l’Iman (la foi). C’est pour cela qu’il a dit : « un homme à qui Allah a donné la science. Il s’en sert pour juger entre les gens et pour la leur enseigner ».

Quand au second : « Un homme à qui Allah a donné une fortune qu’il s’empressa de dépenser dans le bien » :

C’est-à-dire qui dépense son argent dans ce qui satisfait Allah. Il ne le dépense pas dans des choses interdites ou des futilités mais dans ce qu’Allah agrée.
Il s’empresse de le dépenser dans le bien. Cela fait aussi partie des choses enviables. Nous n’envions pas celui qui a beaucoup d’argent mais qui est avare. L’argent ne lui profite pas, nous ne l’envions pas.
Nous avons plutôt mal pour lui et disons : le pauvre ! Comment va-t-il rendre compte de cet argent le Jour de la Résurrection ? D’où l’a-t-il acquis ? Dans quoi l’a t-il dépensé ? Et comment en a-t-il disposé ? Mais si nous voyons une personne à laquelle Allah a accordé une fortune qu’il dépense dans ce qui satisfait Allah, nous disons :
machallah ! Cela est enviable.
Mais nous n’envions pas une personne qui dépense ce qu’Allah lui a accordé dans des palais, des décorations, d’énormes voitures…Nous disons plutôt que cela est abusif. S’il dépasse les limites dans ce qu’il dépense, nous disons que cela est excessif (est du gaspillage) et Allah n’aime pas les gaspilleurs.

Nous n’envions pas non plus une personne qui dépense dans des choses qui ne profitent pas aux gens ni dans leur religion ni dans leur vie ici bas. Certains dépensent dans des badinages (des jeux) et des choses où il n’y a aucun bien ni dans cette vie ici bas ni dans l’au-delà. Ceux-là nous ne les envions pas car ils ne dépensent pas dans le bien. Nous envions seulement celui qui dépense son argent dans le bien.
Nous n’envions pas non plus une personne à qui Allah a accordé une fortune et chaque fois qu’il lui vient à l’esprit l’idée de se marier alors il se marie. Et il réunit chez lui des belles femmes que n’ont pas les autres. Celui-là, nous ne l’envions pas. Sauf s’il dépense son argent dans le bien et veut par cela préserver son sexe et obtenir la sunna, et avoir une grande descendance. Cela est un but légiféré que l’on peut envier.

Ce qui nous concerne dans ce hadith dans le chapitre du mérite de la science est sa première partie :
un homme à qui Allah a donné la sagesse, c’est-à-dire la science, et il s’en sert pour juger entre les gens et pour la leur enseigner.
Il est le meilleur des deux hommes, c’est-à-dire meilleur que celui qui possède de l’argent et le dépense dans le bien.

Je demande à Allah de nous accorder ainsi qu’à vous la science utile et les œuvres pieuses.


Source : explication de Riyâd As-Sâlihîn faite par shaikh Muhammad Ibn Salih Al-'Uthaymîn, hadith n°1377. vol.2, p1475-1476

Traduit par Abû Bilâl Al Jazâ-irî

--------------------------------------------------------------------------------


Cet article provient de Islam House
http://www.islamhouse.com/fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
...l'envie...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon copain à envie de vomir... Je stresse!!!
» j'ai envie de tout larguer..
» FAIM OU ENVIE.
» Envie de dépenser de l'argent!
» [Sujet verrrouillé] Au secours ! pas envie d'y retourner lundi... :(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARAMAT Le monothéïsme pur :: Les soeurs-
Sauter vers: