KARAMAT Le monothéïsme pur

Forum pour mieux comprendre le tawhid
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petits conseils et Rappels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mous'ab



Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 01/05/2006

MessageSujet: Petits conseils et Rappels   Lun 14 Aoû - 12:41

Bismillahi Ar Rahman Ar Rahim

Assalamou'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh


Parce que la bonne entente et l'entraide dans le couple est un pilier pour construire un foyer pieux et que l'épouse est également responsable de sa famille, j'ai décidé de traduire une série de conseils postés par nos soeurs du forum salafiyat.com, qu'Allah les préserve et les récompense...

Comment aider ton époux afin qu’il soit doté d’une grande ferveur [religieuse] ?


1- Avant tout, ô épouse dévouée, il faut que tu sois d’une ferveur éminente, si tu l’es dejà, alors sois ravie. Mais si tu fais partie de celles qui sont fainéantes et qui se lèvent pour s’adonner aux tâches avec mollesse et paresse, ces sentiments auront une influence se transmettront à ton époux. Sa ferveur s’affaiblira et sa volonté et sa détermination diminueront également.

Les épouses du Prophète () étaient empruntes d’une ferveur exemplaire : un jour le Prophète rentra chez Zaynab bint Jahsh et il trouva une corde attachée entre deux poteaux et demanda « A qui est cette corde ? » On lui répondit : « C’est celle de Zaynab, si elle se fatigue elle s’y accroche. » Le Prophète dit : "Enlevez-la, que l'un de vous prie tant qu'il est en forme, s'il se fatigue qu'il aille dormir". Une autre fois il a dit : "Dieu ne se lasse pas [de vous récompenser], sauf si vous vous lassez [de l'adorer]" (rapporté par Al-Bukhârî et Muslim).

Regarde Ô toi l’épouse musulmane, comment les épouses du Prophète () étaient ferventes dans l’adoration !! L’effort dans les ‘ibadât est requis mais pas jusqu’à la fatigue et la lassitude. Si l’homme se fatigue, qu’il se repose, c’est pour cela que le Prophète () ordonna qu’on détache la corde et que Zaynab prie selon ses capacités.

2- Se lever tôt car il y a en cela de la Barakah. Avec la paresse, la fainéantise et le sommeil jusqu’à une heure tardive (« grasse matinée »), la personne rate beaucoup de bien.

A ce sujet, le Prophète a dit : « Ô Allah bénit ma communauté qui se lève tôt ! » (Sahih al-Jâmi’ - 1300)
Donc si l’épouse réveille son mari tôt, et qu’ils commencent leur journée par le rappel d’Allah et les prières, Allah bénit leur journée et écrit pour eux la réussite et le succès.


3- Tu te dois de mettre en garde ton époux contre la vanité, car la réussite mène parfois à cela, ou à des sentiments de fierté et d’orgueil. Cela fait partie des plus grandes causes de destruction, la réussite de l’homme vaniteux ne continue pas et passe à côté de lui.


4- Tu peux communiquer une grande ferveur à ton époux en lui faisant des compliments, des éloges et en l’encourageant car cela augmentera son ardeur et le poussera vers la réussite.


5- Essaye de faire semblant d’être fervente si tu ne l’es pas en simulant l’ardeur petit à petit, ainsi tu seras insha Allah dotée d'une grande ferveur et cela se transmettra à ton époux sans que tu t’en aperçoives. La science [s'aquiert] par l'apprentissage et la patience par la persévérance !



--------------------------------------------------------------------------------

Source : www.salafiyat.com
Traduit par Ummu-Anass, revu et corrigé par Oum-Aymen


Patiente ... et tu seras récompensée par la Volonté d'Allah !


Le dialogue qui suit est raconté par une soeur...

Elle se mit à me faire part des souffrances qu’elle a subies pendant de longues années à cause de son époux. Et comment elle garda patience sur tout ce qu’elle trouvait chez son mari, dont elle disait qu’il vérifiait et passait au crible tout [ce qu’il pouvait], interrogeant sur chaque chose petite ou grande. Il ne s’excusait jamais, ni ne demandait pardon, et il n’était pas doux.

Elle me dit qu’il lui arrivait plusieurs fois d’avoir envie de tout quitter, la maison, les enfants et le mari … Mais à qui ? Elle ne savait pas !
Je lui ai demandé de parler de son mari d’une autre manière qu’elle venait de le faire, en parlant de ses vérifications, investigations et son manque d’indulgence. Elle me dit : « Il est sévère, ses paroles sont blessantes, je n’entends jamais le moindre compliment de sa part sur moi, ma cuisine ou sur l’éducation de nos enfants. Je n’entends jamais des paroles d’amour, de bienveillance, et de tendresse… Je suis fatiguée … très fatiguée … de tout cela. Ce n’est pas la fatigue du corps, ça je le supporte et je patiente, mais j’entends par là la fatigue de l’âme, la fatigue des nerfs et la fatigue des sentiments. »

Je lui ai demandé si elle avait essayé de parler à un membre de sa famille ou de celle de son époux pour qu’il le fasse revenir sur cela et qu’ils le conseillent. Elle me répondit que ses parents (à elle) ont engagé le sujet avec lui mais il a tout nié en disant qu’il n’était pas insouciant comme sa famille et qu’il nous fournissait tout ce dont nous avions besoin. Vois-tu, dit-elle, comme il regarde les côtés alimentaire alors que je souhaite [parler des] côtés psychologiques, sentimentaux …


Je lui demandai « Acceptes-tu mon conseil ? »

Elle répondit « Bien sur, c’est pour cela que je t’ai parlé de ce sujet. »

« Sache que mon conseil ne sera pas très bien accepté par ton nafs, mais c’est ce qui est le plus profitable et le plus bénéfique [pour toi]. »

« Je t’en prie (tafaddhali) »

« Si Allah te montrait ce qu’il t’a préparé comme récompense pour ta patience et ton espoir d’être récompensée, tu dirais ‘tout ceci est pour moi ?!’. Si tu voyais ta place au Paradis en récompense de ce que tu as supporté comme violences de la part de ton époux, sa dureté, sa rudesse et sa sévérité, et qu’on te demandait : ‘Que penses-tu si nous changions ton mari comme tu le souhaites … mais en diminuant ta récompense ? Et nous te descendrions à un niveau plus bas au paradis …’ Tu dirais peut être : ‘Non, je patienterai avec mon mari, gardez mon degré au Paradis.’

C’est alors que je l’entendis pleurer car ce qu’elle avait écouté l’avait émue, je lui dis alors : « Qu’est-ce que tu préfères ? Qu’Allah réforme ton époux et que ton degré au Paradis soit diminué, ou que tu continues à patienter pour garder ton niveau au Paradis ? »

Elle garda le silence et ne répondit pas, tout en continuant de pleurer…
Je lui dis : « Il n’y a pas de doute que tu préfères que ton époux soit comme tu le souhaites, et que ton degré au Paradis ne diminue pas, ou alors que tu réussiras dans les deux cas… » Puis je continuai : « C’est ce qu’espère toute épouse, bien sûr. Mais Allah a juré qu’il nous éprouverait dans la vie d’ici-bas, et en même temps Il nous annonce Lui-même la bonne nouvelle si nous patientons :


[155] Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants,
[156] qui disent, quand un malheur les atteint: "Certes nous sommes à Allah, et c'est à Lui que nous retournerons.
[157] Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés.
{Al-Baqarah}


Je lui ai reposé la question : « Qu’as-tu choisi ma sœur ? »

« J’ai choisi de patienter. Mais j’aimerais que tu m’orientes vers ce qui pourrait m’aider dans ce problème. »

« Qu’Allah te bénisse pour avoir préféré la patience avec ton époux. Voici ce qui pourrait t’aider :

A chaque fois que tu entends de ton époux des paroles qui te blessent et t’attristent, quand tu fais face à un rejet et que le monde se ressert sur toi à cause de la dureté et la rudesse de ton époux … Va vers ton Seigneur …

N’aimes-tu pas Allah ta’ala ?

« Si je L’aime. »

« Alors ais recours à Lui subhanahu, et sollicite Son secours jalla sha-nahu, avec ces paroles :

« Ö Allah, je T’aime, et j’aime accomplir des œuvres qui te satisfont, et je sais que ma patience avec mon époux te satisfait de moi. O Allah inspire moi la bonne patience avec lui, accorde-moi une persévérance plus grande à le tolérer, et aide-moi à faire face à son mauvais traitement d’une bonne manière. O Allah ne me prive pas de récompense pour cette patience, fais en sorte qu’elle soit abondante et fais-moi construire une maison au Paradis ! »



Source : www.salafiyat.com

Des idées lumineuses pour une excellente épouse !


Un geste attentionné que tu peux avoir : laisser quelques cassettes bénéfiques dans la voiture de ton époux et tu te charges de les changer de temps en temps , sans rien dire…

Un plat appétissant que tu apportes à la famille de ton époux à l’occasion de leur réunion hebdomadaire ne te coûtera pas grand-chose mais t’apportera beaucoup … car tu espères la récompense [d’Allah] en faisant entrer la joie et la gaieté au sein des musulmans -ton époux et sa famille- et la satisfaction de ton époux qui en sera heureux et fier devant sa famille, tout comme tu espères la récompense pour la préparation du repas, car c'est une des raisons qui font entrer au paradis : « Entre-guidez vous et entre aimez-vous » comme nous l'a ordonné le Prophète

Le mu-addhan appelle à la prière : « Allahu akbar ! Allahu akbar ! »
Ton époux discute avec toi, il joue avec ses enfants avec bienséance et gaieté … Mets fin à cette « réunion » et discussion de façon convenable et douce et fais en sorte que tout le monde prenne conscience qu’une chose importante vient de se produire : l’entrée du temps de la Salât et le lancement de l’appel … Alors sois la première à répondre à l’appel de la prière et à interrompre les affaires de ce monde pour cet appel. Ainsi, tu aideras sans aucun doute ton époux à atteindre le takbir de sacralisation (takbirat ul-ihrâm).


Fais en sorte que ton mari ressente que tu apprends de lui. Pose lui des questions sur plusieurs sujets religieux et discutes en avec lui avec modestie comme l’élève le ferait avec son professeur.
Il n’y a pas de doute que cela le stimulera dans l’acquisition des connaissances afin qu'il puisse répondre à tes questions surtout s’il sent que tu apprends de lui. Cela le rendra très heureux et augmentera sa ferveur dans la recherche, la lecture et le questionnement. Tu auras ainsi soutenu et épaulé ton époux dans sa quête de la science (Talab ul ‘ilm) et tu l’auras aidé à tirer profit de son temps.

Aide-le dans la piété avec ses parents, à maintenir les liens fraternels … Rappelle lui s’il oublie, s’il se laisse aller conseille-le. Celui qui ne fait pas de bien pour sa famille, il n’en fera pour personne, et toi la première ! Quelle est donc cette vie que tu vis avec un époux ingrat et indigne pour avoir rompu les liens de parenté ? Allah l’a rompu wal’iyadhubillah (nous cherchons refuge auprès d’Allah)… La première des obligations pour celle qui appelle à Allah est qu’elle fasse en sorte que son époux soit lié à Allah à travers la piété envers ses parents et le maintien des liens avec eux. Ainsi tu seras en paix avec lui et il le sera avec toi.


Une prêcheuse telle que toi, n’oubliera sûrement pas l’influence des invocations sur l’harmonie dans le couple …

Ô Allah dissimule lui mes défauts et dissimule moi les siens !
Fais lui voir mes qualités et que je vois les siennes …
Et rends moi satisfaite de ce que tu m’as attribué comme bienfaits, et bénis-le moi … Amîn !

Apprends à connaître les traits d'originalité de ton époux, et développe-les.
Fais de ton époux un homme qui sera utile à la Ummah de Muhammad .
Essaie de connaître ses points faibles, soigne-les et redresse ton époux …

Ne l’encourage pas à la fainéantise et à l’amour de ce monde, sinon les portes d’un grand mal s’ouvriront à vous et les refermer sera très difficile ! Augmente sa ferveur vers le haut en permanence … Fais en sorte qu’il soit le premier à faire les bonnes œuvres bi idhnillah …
Et pourquoi pas … Tant qu’il aura une épouse comme toi, cela sera facile par la Volonté d’Allah !

Ô toi l’épouse, attention … Ne sois pas pour ton époux la clé des portes de la duniya et de ses délices ! Si cela rentre dans son cœur, t’en faire sortir sera aisé car l’amour de la duniya est à la mesure de ton amour la plupart du temps.


Source : www.salafiyat.com
Qu'Allah récompense la soeur Oum-Aymen pour sa correction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moderateur
Admin
avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Petits conseils et Rappels   Lun 14 Aoû - 18:57

Salamoualeykoum



je viens de lire ce post et je trouves un peu deplacé les paroles de cette soeur qui demande patienter etc...

1er qui est cette soeur pour donner ce genre de conseil ?une savante ?
Le sujet de la patience est un sujet dont les savants ont bien détaillé ,il est parfois interdit de vouloir surmonter une épreuve lorsque c'elle ci pourras nuire a ton dine.

En ce qui concerne l'exemple cité plus haut je suis désolé mais c'est pas de la souffrance qu'Allah veut de nous encore moins d'un mari qui se comporte comme un tyran.
C'est une condition ou le divorce est permis .

Tant que les ulémas ne se prononcent pas sur des questions je déconseils aux gens de prendre à la lettre tout ce qui se dit sur le net ou je ne sais ou.

Allah oualème


salamoualeykoum

_________________
« Quand tu te vois fuir le réconfort auprès d'Allâh vers le réconfort auprès de la créature, [et fuir] la retraite auprès d'Allâh vers la retraite auprès des autres, sache que tu ne sers plus à rien. »



[Ibn al-Qayyîm - Badâ-î' al-Fawâ-îd]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karamat.probb.fr
 
Petits conseils et Rappels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petits conseils pour les dictées de brevet.‏
» Quelles que petits conseils avant le consuel
» petits conseils sur les attitudes des animaux
» petits conseils entre nous pour angiographie
» PP en 6ème pour la première fois : des conseils?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARAMAT Le monothéïsme pur :: Les soeurs-
Sauter vers: