KARAMAT Le monothéïsme pur

Forum pour mieux comprendre le tawhid
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les conditions du vêtement,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mous'ab



Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 01/05/2006

MessageSujet: Les conditions du vêtement,   Mar 25 Juil - 19:45



Al-Imam Al-Muhaddith Muhammad Nasir-Din Al-Albani

http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=229

Question :

Quelles sont les conditions pour les vêtements de l’homme ? Et sur quels vêtements de nos jours, ces conditions sont-elles appliquées ?

Réponse :

On n'exige pas des musulmans dans leurs différents pays d’adhérer à un type spécifique de vêtement et une tunique spécifique que l’islam a rendu obligatoire pour eux. Plutôt, on permet à chaque nation de porter ce qu'ils souhaitent. Comme le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Mangez ce que vous souhaitez et portez ce que vous souhaitez, tant que vous évitez le gaspillage et l’orgueil. »
Cependant, l’islam a placé sur les vêtements des musulmans quelques limitations et conditions. Après, l’islam a rendu la question large pour eux (les musulmans), leur permettant de porter ce qu'ils souhaitent comme vêtements et ornements, il a placé des limitations auxquelles il leur est obligatoire d’adhérer.

Un exemple de ce que l'islam a rendu obligatoire pour eux : que leurs vêtements ne ressemblent pas aux vêtements des mécréants. Portez ce que vous souhaitez, mais seulement tant que vos vêtements ne ressemblent pas aux vêtements des mécréants. C'est une condition. Une deuxième condition consiste en ce que vous ne portiez pas votre vêtement de façon à ce qu’il s'étende au-dessous des deux chevilles. Quel que soit le vêtement et quel que soit le type de vêtement; que ce soit une chemise, un manteau, un pantalon ou un vêtement dont vous connaissez le nom.

Il n'est pas permis, aux hommes, (que leurs vêtements soient) longs au point qu’ils tombent au-dessous des deux chevilles. Parce que le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Tout ce qui dépasse les deux chevilles », ou « Tout ce qui est au-dessous des deux chevilles est dans le Feu. ».
Donc, la première limitation est de ne pas porter de vêtements qui ressemblent aux vêtements des mécréants. La deuxième limitation est que le vêtement ne tombe pas au-dessous des chevilles et la troisième limitation est ce qui est mentionné précédemment dans le hadith : « Mangez ce que vous souhaitez et portez ce que vous souhaitez, tant que vous évitez le gaspillage et l’orgueil. »

Le sens est qu’il ne faut pas gaspiller dans vos vêtements et ne soyez pas arrogant en cela, parce que le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Quiconque traîne son Izar (vêtement qui enveloppe à la taille et couvre les jambes) par orgueil, Allah, le Puissant et Majestueux, ne le regardera pas le Jour de la Résurrection. » Donc la réponse est claire. Chaque nation peut porter ce qu'ils désirent comme vêtements, mais à la condition qu'ils évitent ces contradictions (à la Shari'a) : imitation des mécréants, port d’un vêtement trop long, être extravagant (ou gaspilleur) et orgueilleux en cela. Ceci est la réponse.

(Quelques frères parmi les présents dans l’assise ont dit quelque chose. Donc le Shaykh ajoute à sa réponse.)
Ici certains des frères rappellent que naturellement, ceci est parmi les conditions que j’ai réunies dans mon livre Hijabul-Mar'atil-Muslima (le voile de la Femme Musulmane), qui est imprimé maintenant avec le titre Jilbabul-Mar'atil-Muslima (le Vêtement de la Femme Musulmane). Et il y a des conditions stipulées quant au vêtement spécifique, certaines pour les femmes et certaines pour les hommes aussi et elles sont au nombre de huit. Parmi ces conditions est que le vêtement ne doit pas être serré au point qu'il dévoile la 'awra (la partie du corps qui est intime et qui doit être caché de la vue des gens). Et la 'awra de la femme bien sûr, est plus grande (plus large) que la 'awra de l'homme. Donc une condition consiste en ce que le vêtement ne doit pas être serré (au point qu’il dessine les lignes du corps). Les pantalons, par exemple, il n'est pas permis de les porter pour deux raisons. La première est qu'ils sont les vêtements des mécréants. Et la deuxième est qu'ils décrivent la forme des cuisses et des fesses. Plutôt ils décrivent aussi ce qui est entre eux aussi, malheureusement.

Ce vêtement (les pantalons) contredit aussi la loi islamique. Et ce qui est plus important de mentionner est que la 'awra peut être vue (avec les pantalons). Donc une condition consiste en ce que le vêtement ne permette pas qu’on voit ce qu’il y a au-dessous. Donc regardez les vêtements, c’est comme s’ils augmentaient la 'awra dans sa fitna (le fait d'être séduisant, la tentation). Pour cette raison il (le prophète) (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit dans un hadith bien connu : « Deux types de personnes que je n’ai pas encore vu. Des
hommes qui portent des fouets comme des queues de vaches, frappant les gens; et les femmes qui sont habillées, (mais) nues, séduisante (en marchant parmi les gens en portant du parfum) et attirant l'attention (en raison du balancement de leurs hanches dans leur démarche) ». Etc, à la fin du hadith. Ce sont des femmes qui portent des vêtements mais qui sont toujours nues, parce qu'elles portent des vêtements transparents. Et ceci aussi est parmi ce qui n'est pas permis.

Article tiré du site assalafi.com

Source : Transcrit et traduit d'une cassette du Shaikh ayant pour titre Hum Al-Ghuraba
Traduit par Abu Sumaya
Traduit en français par les salafis de l’Est
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oum Mous'ab



Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 01/05/2006

MessageSujet: Re: Les conditions du vêtement,   Mar 25 Juil - 19:46

Retrousser son pantalon pendant la prière

Shaikh Falih Al-Harbi

http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=156

Question :

Le fait de retrousser son pantalon tombe-t-il dans la généralité de la parole du prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) : « On m’a commandé de ne pas replié les cheveux ou les vêtements dans la prière » ?


Réponse :

Oui, ceci est inclus dans cette prohibition. Le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a ordonné que les cheveux et les vêtements pas soient repliés dans la prière et pendant la prosternation. Il n'est pas approprié pour la personne qui prie d’être occupé avec cela. En référence à la question, le pantalon de la personne étant long, il doit s'abstenir de porter des pantalons de cette longueur et il doit corriger ceci avant qu'il ne vienne (pour entrer dans la prière). En référence à ce principe, il n'est pas permis à l'homme de porter ses vêtements au point qu'ils tombent au-dessous de ses chevilles. Dans la prière il les laisse (ses vêtements) dans leur condition normale et il ne doit pas les plier ou les rouler. Oui.

Article tiré du site assalafi.com
Source : cassette de Questions-Réponses enregistrée avec le shaikh, datée du 4 mai 2002.
Traduit par Aqil Walker Traduit en français par les salafis de l’Est
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oum Mous'ab



Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 01/05/2006

MessageSujet: Re: Les conditions du vêtement,   Mar 25 Juil - 19:48

La prière sans couvrir la tête pour les hommes


Prier tête nue (sans Turban)

Shaikh Al-Albani (rahimahullah) (dans Al-Qawl Al-mubin fi akhta 'Al-musallin de Mashhur Hussain, p.58 de la 2ème édition) : "Prier nu-tête est makruh (détesté)."

Il n'est pas du tout établi que le messager (sallallahu 'alaihi wa sallam) a toujours prié en dehors du pèlerinage tête nue, sans turban/chapeau. Quiconque pense qu'il l’a fait, alors il doit apporter la preuve. S'il (sallallahu 'alaihi wa sallam) avait fait ainsi, cela aurait été rapporté. La narration attribuée à Ibn 'Abbas disant que le prophète (sallallahu 'alaihi wa sallam) enlevait parfois son chapeau et le plaçait comme sutra devant lui est faible (da'if).

Shaikh Al-Albani (rahimahullah) a dit (dans Al-Din Al-khalis (3:214) et Al-Ajwiba Al-nafi’a ‘an Al-masa'il Al-waqi’a (p.110) « Tous reconnaissent qu’il est préférable pour le musulman d’entrer dans la prière dans l’apparence islamique la plus parfaite, en raison du hadith ::
« Allah est plus digne de votre ornement » [hassan].

Et il ne fait pas partie du vêtement excellent de la tradition des Salaf de découvrir sa tête, de marcher dehors et d’entrer dans les édifices religieux ainsi. Plutôt c'est une tradition étrangère qui a infiltré beaucoup de pays musulmans quand les mécréants les ont envahis et ont apporté leurs habitudes avec eux. Les musulmans ont commencé à les imiter en cela et ils ont ainsi perdu leur personnalité islamique, aussi bien que par d'autres actes semblables... Il pas établi non plus que le prophète (sallallahu 'alaihi wa sallam) a toujours prié nu-tête et sans turban en dehors de l'état d'ihram, bien qu'il y ait eu de nombreuses occasions de le rapporter s'il l’avait fait. Donc, quiconque prétend qu'il l’a fait, qu’il produise sa preuve, car la vérité est plus en droit d'être suivie. »

Shaikh Al-Albani (rahimahullah) continue à expliquer l'erreur de quelques frères en Egypte qui ont apporté la preuve de la permission de prier sans couvrir la tête par analogie avec l’état de la tête (découverte) pour celui qui en ihram pendant le pèlerinage. Ceci est faux, car découvrir la tête pendant le pèlerinage fait partie de la loi (Shari'a) d'Allah. Si leur analogie était correcte ils devraient rendre obligatoire de prier la tête totalement découverte puisqu'il est obligatoire de faire ainsi pendant le pèlerinage et de suivre toutes les autres restrictions de l'ihram dans la vie de tous les jours ! [Tamam-ul-Minna fi ta'liq 'ala fiqh-us-Sunna par Al-'Alamah Al-Albani]


Al-Alama Al-Jawzi (rahimahullah) (dans Fatawa Rahimiya 3:202 *308.) : « Garder la tête découverte devant les gens est un acte qui est regardé de bas et est contre la douceur, l'humanité, l'étiquette et la bienséance courtoise. » Le Fiqh Hanbali (Cité Par Ibn Qudama, Al-Mughni (édition de 1994) 1:404-405) : « Il est mustahab pour prier d’utiliser un Thawb, Silwar (pantalons Sunna) ou un Izar (pagne) et un turban »



Le Fiqh Maliki (Cité par Ibn Abi Zayd, Al-Jami’ fi Al-sunan (édition de 1982) p. 228) : L’imam Malik a dit : « Le turban a été porté au commencement de l'islam et il n'a pas cessé d’être porté jusqu'à notre temps. Je n'ai vu personne parmi les Gens d'Excellence qui ne portaient pas le turban, comme Yahya ibn Sa’id, Rabi’a et Ibn Hurmuz. Je voyais dans le cercle de Rabi’a plus de trente hommes portant des turbans et j'étais l’un d'entre eux et Rabi’a ne l'a pas réprimé avant que les Pléiades ne soient montées (c'est-à-dire avant qu'il n’ait dormi) et il avait l'habitude de dire : « Je jure que je constate que cela augmente l'intelligence. »
Le Fiqh Shafi’i (Cité par Al-Misri dans Dépendance du Voyageur p. 122) : « Il est mustahab, pour prier, d’utiliser un vêtement long jusqu’aux chevilles et un turban »

Le Fiqh Hanafi (Cité par Al-Shurunbali dans Muhammad Abul Qasim p.91) : « Il est mustahab ou digne d'éloges pour prier d’utiliser trois de ses meilleurs vêtements, un Thawb, Silwar (pantalons Sunna) et un turban »
Selon l'école Hanafi (Al-Jazayri, Al-Fiqh `ala Al-madhahib Al-arba`a, Kitab Al-Salat p.280-2 [parmi] les actes détestés (Al-makruhat) dans la prière sont : ... al-’i’tijar, qui est de lier une écharpe autour de la tête et de laisser le centre nu; ... [ou] de prière nu-tête par paresse. Quant à la prière nu-tête par humilité et soumission, cela est permis (ja'iz) et non détesté. »



Shaikh `Abd Al-Qadir Jilani (dans Ghunyat Al-talibin 1:14)

« C'est la méthode ou l'habitude des hommes orthodoxes vertueux et civilisés de garder la tête couverte. »

Quelques Hadith Sahih montrant que couvrir la tête avec un Kufi (chapeau) ou ‘Imama (Turban) est Sunna.


Sahih Al-Bukhari Volume 1 pg.536 : Ibn Abbas (radhiallahu ‘anhu) rapporte que le prophète (sallallahu 'alaihi wa sallam) parlait aux Sahaba en portant un turban noir
.


At-Tabarani et l’imam As-Suyuti : Ibn Umar (radhiallahu ‘anhu) rapporte que le prophète (sallallahu 'alaihi wa sallam) avait l'habitude de porter un chapeau blanc (kufi). At-Tabarani dit que ce hadith est Hassan (fiable) et As-Suyuti a classifié ce hadith comme Sahih (authentique) dans le livre Sirajul Munir vol 4 pg.112)

Abû Dawûd et At-Tirmidhi : Rokna (radhiallahu ‘anhu) rapporte que le prophète (sallallahu 'alaihi wa sallam) a dit : « La distinction entre nous et le polythéistes est le turban sur nos chapeaux. » Cité également par Al-Tabrizi dans Mishkat Al-Masabih et cela éclaircit la notion fausse que cela était juste la voie des Arabes et non une pratique particulière au prophète (sallallahu 'alaihi wa sallam) et cela nous montre que nous devons porter des chapeaux sous notre ‘imama pour nous différencier des Sikhs et des autres Kuffar qui porte des turbans, mais sans chapeaux dessous.

La compréhension de Sahabas dans le suivi du prophète (sallallahu 'alaihi wa sallam) dans le port des Turbans et kufis (chapeaux) Sahih Al-Bukhari Volume 2 pg.863

Il est mentionné que Anas ibn Malik (radhiallahu ‘anhu) avait l'habitude de porter un kufi (chapeau).

Sunan d’Abû Dawûd Livre 3, Hadith.0948 :
Umm Qays bint Mihsan rapporte : Hilal ibn Yasaf a dit : « Je suis venu à Ar-Raqqah (un lieu en Syrie). Un de mes compagnons m'a dit : veux-tu voir un des compagnons du Prophète (sallallahu 'alaihi wa sallam) ? J'ai dit : C’est une bonne occasion. Donc nous sommes allés vers Wabisa. J'ai dit à mon ami : Fais-nous voir d'abord son mode de vie. Il avait un chapeau (kufi). »


Article tiré du site allaahuakbar.net
Traduit en français par les salafis de l’Est
www.salafs.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oum Mous'ab



Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 01/05/2006

MessageSujet: Re: Les conditions du vêtement,   Mar 25 Juil - 19:49

Le jugement sur un homme portant un collier


Question:

Quel est le jugement sur le port des colliers tel que certains hommes font.

Réponse:

Porter un collier comme ornement est interdit parceque cela est une pratique spécifique aux femmes. Alors les hommes immitent les femmes lorsqu'ils portent une chaine et le Prophete (sallAllaahu `alayhi wa sallam) a maudit les hommes qui immitent les femmes. Cela devient même un plus grand péché et plus interdit si cette chaine est faite à partir d'or, parcequ'alors cela est interdit de deux manières. Cela devient même un plus grand péché si le pendentif est gravé avec la photo d'un humain, un animal ou un oiseau. Pire, bien pire si cela est gravé avec une croix ou l'est avec la forme d'une croix. Les deux derniers cas - la photo d'un humain ou d'un animal et en la forme d'une croix - sont interdits pour les hommes et pour les femmes. Et Allah est plus Savant.

Shaykh Muhammad bin Saalih al-`Uthaymeen
Fatawa Islamiyah, Vol. 7, Page 399, DARUSSALAM
Texte en Anglais: http://www.fatwaislam.com/fis/index.cfm?scn=fd&ID=261
Traduit par un frere sur: http://www.darwa.com/forum/showthread.php?t=14752&highlight=gourmette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les conditions du vêtement,   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les conditions du vêtement,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les conditions du vêtement pour l'homme
» Conditions de normalité pour une enquete quantitaive
» conditions de circulation Puy-de-Dôme
» Du matériel moderne pour améliorer les conditions de travail...
» La mise en revêtement et coulé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARAMAT Le monothéïsme pur :: Fiqh, Jurisprudence-
Sauter vers: