KARAMAT Le monothéïsme pur

Forum pour mieux comprendre le tawhid
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Explication de certaines sectes égaré dans les asmâ wa sifât

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moderateur
Admin
avatar

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Explication de certaines sectes égaré dans les asmâ wa sifât   Jeu 8 Juin - 0:25

Explication de certaines sectes qui se sont égaré dans les asmâ wa sifât
Cheykh Sâlih al Fawzân



Le groupe des Jahmya

Et qui te diras ce que sont les jahmya!! (wa mâ adrâka mâ al jahmya!)
Al Jahmya est une affiliation à Jahm ibn Safwân qui étudia chez Al Ja'd ibn Darham qui étudia chez Tâloût qui étudia chez Loubayd ibn Al A'sam le juif, ce sont donc des disciples de juifs.

Quel est la méthodologie (madh habb) des Jahmya? C'est qu'ils ne confirment aucun nom ni attribut à Allah, ils prétendent que c'est un être abstrait de tout nom ou attribut, et que le fait de confirmer les nom et les attributs -selon leur prétention- implique le polythéisme, et la pluralité de divinités, comme ils disent... C'est leur ambiguïté maudite.

Et nous ne savons pas ce qu'ils disent pour eux même? Car il se peu qu'un d'entre eux soit décrit comme étant savant, riche, fabriquant, commerçant, un seul d'entre eux peu avoir plusieurs attributs, est ce que cela veut dire qu'il est plusieurs personne?!

Cela est dû à l'entêtement de leur raison, la pluralité des noms et attributs n'implique pas la pluralité de divinité, et c'est pour cela que lorsque les polythéistes dirent auparavant, lorsqu'ils entendaient le prophète salla llahou 'alayhi wa sallam dire "yâ rahmân, yâ rahîm" ils disaient "Il prétend n'adorer qu'un seul dieu, et ils invoque plusieurs dieux!" Allah révéla alors le verset "Dis: Invoquez Allah ou invoquez le très miséricordieux, quelque soit le nom par le-quel vous l'invoquez, à Lui sont les plus beau noms" (sourate Al Isra verset 110, voir tafsir d'ibn Kathir 3/69)

Les noms d'Allah sont donc nombreux, et ils indiquent Sa perfection et Son immensité soubhânahou wa ta'âlâ, et non pas la pluralité de divinité comme ils disent, mais cela indique l'immensité, la perfection.

Quant à l'être abstrait qui n'a aucun attribut, cela n'existe pas. Il est impossible qu'il existe quelque chose sans aucun attribut, jamais, au minimum, il aura l'attribut de l'existence.

Et parmi leur ambiguïté :

"Le faite de confirmer les attributs implique la ressemblance avec la création, car on trouve les mêmes attributs chez les créatures"
Et ceci est une parole fausse et nul, car les attributs du Créateur Lui son propre à Lui, et les attributs des créatures leurs sont propres à elles, il n'y a donc aucune ressemblance.
Les jahmya ont ajouté à leur égarement dans les noms et attributs l'égarement de la "contrainte" (al jabar) les jahmya disent:

"L'homme n'a aucune volonté, et il n'a aucun choix, il est contraint de faire ses actes"

Cela signifie que lorsque le pêcheur est châtié, il est une victime qui subi une injustice (madhloûm) car il n'a pas choisi de le faire mais il y a été contraint, comme ils le disent, qu'Allah soit élevé au dessus de cela. (ta'âlâ llah 'an dhâlik)

Les jahmya on ajouté a leur négation des noms et attributs et a la croyance de la contrainte, la croyance du Irjâ', et également la parole "Le Coran est une créature" , ceci est ténèbres sur ténèbres...

(puis il site un poème de Ibn al Qayyim tirré d' « Annoûnya » que je ne puis traduire)

Résulta : Cette méthodologie des jahmya qui c'est fait connaître pour la négation des noms et attributs d'Allah soubhanahou wa ta'ala, il en est né la méthodologie des mou'tazila, des achâ'ira et des mâtourîdya.
Les mou'tazila

La méthode des Mou'tazila:

Ils affirment les noms et nient les attributs, mais ils affirment les noms de façon abstraite, un simple nom qui n'a (chez eux) aucun sens ni aucun adjectif.
Ils sont appelé "mou'tazila" car leur imam (Wâçil ibn 'Atâ') était un élève de Hassan Al Basri qu'Allah lui fasse miséricorde, l'honorable imam disciple des compagnons (tâbi'î) et lorsque fut interrogé Hassan al Basri au sujet de celui qui commet des grands péchés, quel est son statu? Il répondit l'avis de Ahl Sounnah "Il est croyant qui à une foi faible, croyant par sa foi, et pervers par son péché"

Et Wâçil ibn 'Ata' ne fut pas satisfait de la réponse de son maître (cheykh) il s'écarta (i'tazala en arabe, d'où :"mou'tazil") et il dit "Non, je suis d'avis qu'il n'est ni croyant, ni mécréant, il est entre les deux".
Il se sépara de son cheykh Al Hassan et il se mit dans un autre coins de la mosquée et rassembla les gens les plus obscènes du peuple qui prirent ses paroles.
C'est ainsi que sont les prêcheur de l'égarement en tout temps, il faut toujours que beaucoup de gens fuient chez eux, ceci tien de la sagesse d'Allah.

Ils délaissèrent les assises avec cheykh Al Hassan, le cheykh de Ahl Sounnah, celui dont l'assise est bonne, l'assise de science, pour aller s'asseoir avec le mou'tazili wâsil ibn 'ata, l'égaré qui égare les autres. (dâlloun moudill)
Et ils ont des semblables à toute époque, des gens qui délaissent les savants érudits de ahl sounnah pour aller chez ceux qui ont des philosophies déviantes.

Et depuis cette époque ils sont appelé "Mou'tazila" car ils se sont écarté (i'tazala) de Ahl Sounnah wal jamâ'a et se sont mit à nier les attributs d'Allah soubhanahou wa ta'âlâ et Lui affirme des noms abstrait de sens, et ils jugent celui qui commet des péchés le jugement que lui donnent les khawârij, qu'il est éternelle en enfer, mais ils ont divergé des khawârij quant à son statu dans ce bas monde, ils disent "il est entre les deux, ni croyant ni mécréant" alors que les khawârij disent "il est mécréant".

Mais soubhânallah! Est-il concevable que l'homme ne soit ni croyant ni mécréant?! Allah a dit "C'est Lui qui vous a créé, certains d'entre vous mécréant et d'autre croyant" (sourate Attaghâboun verset 2) et Il n'a pas dit "Et certain qui sont entre les deux" mais est-ce que ces gens là comprennent quelque chose?
Ensuite une nouvelle branche venue de la méthode des mou'tazila est apparu, celui des achâ'ira.

Les achâ'ira

Ils sont affiliés à Abou al Hassan Al Ach'ârî. qu'Allah lui fasse miséricorde.

Abou al Hassan al Ach'âri était un mou'tazili, ensuite Allah lui fit grâce, et il (al ach'ari) prit connaissance de la fausseté de la méthode mou'tazili, il se leva dans la mosquée au jour du joumou'a, et il se désavoua publiquement de la méthode mou'tazila, il enleva son vêtement et dit "Je me retire de l'école mou'tazili, tout comme j'ôte ce vêtement!"

Mais il passa alors à la méthode des kallâbyya, suiveurs de Abdallah ibn Sa'îd ibn Kallâb.

Ce dernier affirmait à Allah 7 attributs, et il niait le reste car, disait-il, la raison n'indique que 7 attributs uniquement : Le savoir parfait, la toute puissance, la volonté, la vie, l'ouie, la vue, et la parole. Il disait que ces attributs sont prouvés par la raison, mais ce que la raison ne prouve pas, alors, pour lui, ce n'est pas confirmé.

Ensuite Allah fit grâce à Abou al Hassan al ach'ari, qui abandonné l'école des kallabiya et il revint a la méthode de l'imam Ahmad ibn Hanbal et dit "Je dit la même chose que ce que dit l'imam de Ahl Sounnah wal Jamâ'a Ahmad ibn Hanbal, Allah s'est établi au dessus du trône (istawâ) et Il a une main et Il a un visage." Il dit cela dans son livre "Al Ibâna 'an ouçoul ddyâna" et aussi dans son livre "Maqâlât al islâmiyin wa ikhtilâf al mousallin" il cita qu'il est sur la méthode de Ahmad ibn Hanbal, malgré qu'il lui restait quelques oppositions (moukhâlafât).

Mais ses suiveurs restèrent, eux, sur la voie des kallâbya, il les combattu, et eux étaient toujours sur sa première méthode, ce pour quoi ils sont appelé ach'arya, affiliation à Al Ach'âri dans sa première méthode.

Mais après qu'il soit revenu à la méthode de ahl sounnah wal jamâ'a, le fait d'affilié cette méthode à lui est injuste, et le plus correcte est de dire "la méthode des kallâbya" et non la méthode de Abou al Hassan al Ach'ari, qu'Allah lui fasse miséricorde, car il s'est repenti de cela, et il écrivit à ce sujet son livre "Al Ibânah 'an ouçoul addiyâna" et il a montré clairement son retour a la vérité, et qu'il s'accroche ç ce a quoi s'accrochent ahl sounnah wal jama'a, particulierement l'imam Ahmad ibn Hanbal, qu'Allah lui fasse miséricorde, même s'il lui restait encor quelque opposition, comme par exemple lorsqu'il dit sur la parole d'Allah « C'est le sens qui est constant, et le Coran est le récit, ou une expression de la parole d'Allah, et non pas la parole d'Allah. »

Ceci est la méthode des achâ'ira, qui vient de l'école mou'tazilite, qui vient de l'école des Jahmya. Et ensuite il découla encor beaucoup de branches qui en sont sorti, toute on pour origine l'école des jahmya.

(fin de citation, source "Mouhâdarât fîl 'aqîdati wad da'wah" (écrit par Cheykh Salih al Fawzan) volume 3 pages 363 à la page 368 traduit par Abou al Hassan 'Abdallah al Baljiki)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karamat.probb.fr
 
Explication de certaines sectes égaré dans les asmâ wa sifât
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’explication des 73 sectes
» Certaines sectes prétendent que nous adorons Marie !
» Platon, République, VII, L'allégorie de la caverne (explication et commentaire)
» Jeudi 17 Mars 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Cycle de krebs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARAMAT Le monothéïsme pur :: La bid'a-Les innovations,les sectes et les imams qui egarent.... :: Les danger de l'innovation-
Sauter vers: